LA TOXINE BOTULIQUE A LYON

Cette substance est issue et synthétisée par des bactéries (clostridium botulinium) qui étaient responsable de la maladie du botulisme. En cas d’infection ces bactéries sécrétaient alors de très importantes doses de toxine botulique dans le corps et étaient responsables d’une mort par paralysie complète des muscles respiratoires.

L’injection de faible quantité de toxine botulique permet de paralyser les muscles ciblés et de corriger certaines rides d’expression lorsque les muscles provoquant les rides sont injectés selectivement. La toxine botulique agit en inhibant de manière transitoire la conduction entre le nerf et le muscle au niveau de la plaque motrice, ce qui bloque l’action du muscle.

En esthétique la toxine botulique est utilisée pour diminuer les rides d’expression fronto-temporales et périocculaires c’est-à-dire au niveau du regard :

  • Diminution des rides du lion
  • Diminution des rides frontales
  • Diminution des rides des paupières

Elle peut être utilisée pour d’autres régions du visage comme pour le relèvement des coins de lèvres (les commissures labiales) ou diminuer la contraction du menton, diminuer les brides cervicales.

Le dosage des flacons de toxine botulique vendus en France permet d’avoir un effet rajeunissant du regard tout en ne figeant pas complètement l’expression ce qui est en phase avec notre notion de french touch esthétique à laquelle les chirurgiens plasticiens Français tiennent (médecine ou chirurgie esthétique avec des résultats les plus naturels possibles)

Il existe de multiples points d’injection possible (schéma fiche SOFCPRE) qui seront déterminés par votre chirurgien esthétique à Lyon en fonction de votre examen clinique en rapport avec votre regard et votre visage.

L’injection de toxine botulique a aussi d’autres avantages, comme l’éclaircissement du haut de votre visage dont le teint sera plus clair et éclatant (le regard sera plus pétillant, plus reposé), la diminution des rides frontales, des rides du lion et des rides périocculaires.

Certains médecins comme le Dr GUYURON aux Etats Unis ont mis en évidence des propriétés anti migraineuses de la toxine botulique.

La toxine botulique peut aussi diminuer la transpiration par un effet sur les glandes sudoripares et on peut donc traiter l’hypersudation des aisselles, des mains ou des pieds.

La manipulation de la toxine botulique nécessite de l’expérience et de la compétence de la part du médecin, les chirurgiens esthétiques connaissent bien l’anatomie du visage, ont été formés à conserver le bon équilibre musculaire. Ce sont donc les plus aptes à pouvoir pratiquer les injections de toxine botulique que ce soit au niveau frontal ou dans les  autres zones du visage tel que le coin des lèvres, cordes verticales du cou, menton, qui ont besoin de n’être traitées, que par des médecins hyper compétents.

La consultation

Elle consiste à examiner les patients en répertoriant les différentes contractions musculaires responsables des rides qui gênent les patients.

Le médecin pourra définir les points d’injection et évaluer les doses de toxine nécessaires et il pourra alors commencer à injecter ces différents points.

Cet acte dure environ 10 minutes pour une consultation totale de 30 à 45 minutes.

Les suites de l’injection

L’effet bénéfique sur les rides débute entre 24h et 72h après l’injection son effet  dure entre 4 et 6 mois.

Plus le nombre d’injection augmente dans le temps et plus le résultat  perdurera du fait de l’affinement des muscles après diminution de leur contraction.

Les autres indications

Les injections de toxine botulique dans les muscles masséters. Elles permettent de diminuer le bruxisme (grincement des dents) qui peut être au long cours responsable d’une usure prématurée des dents et aussi d’un déchaussement gingival.

Cela permet aussi en esthétique d’affiner les mâchoires et de diminuer l’aspect carré et massif que certaines personnes ontau niveau des angles mandibulaires. C’est un geste qui est souvent pratiqué chez les asiatiques qui ont un visage élargi au niveau de la mâchoire inferieur, au niveau des angles.

Les contre-indications et effets secondaires

La myasthénie , les myopathies

  • La grossesse
  • Parfois la toxine botulique peut diffuser sur un autre muscle non injecté et peut entrainer une faiblesse de celui-ci. (ptose d’une paupière par exemple)
  • Autres effets secondaires possibles, sourcils en accent circonflexe, ptose de la queue du sourcil quelques maux de tête transitoires.

Les injections de toxine botulique contribuent au rajeunissement du visage et du regard, éclaircissent celui-ci.

Depuis l’existence de ces injections, de moins en moins de lifting fronto temporaux sont pratiqués.

Ces injections sont très efficaces et les patients aiment les renouveler, les effets secondaires sont très rare et disparaissent lorsque la toxine n’est plus efficace.