Les implants capillaires à Lyon ou la greffe de cheveux à Lyon.

Le centre esthétique du Docteur VITALE pour la greffe de cheveux à Lyon,

Pourquoi ?

Les cheveux poussent et tombent normalement tout au long de la vie selon un cycle qui peut varier. Il existe normalement un équilibre entre la chute des cheveux et la repousse. Mais avec l’âge, la repousse est souvent moins importante que la chute et la chevelure tend donc à se raréfier.

Lorsque la perte s’accélère au détriment de la repousse, une alopécie ou une calvitie (termes synonymes) peut apparaître. Chez l’homme, Elle débute souvent au niveau des golfes temporaux et au front ainsi qu’au niveau du vertex (sommet du crâne). Les cheveux de la couronne, autour des oreilles et de la nuque sont souvent respectés car génétiquement moins sensible aux androgènes. 

Les raisons de la chute de cheveux responsable de l’alopécie, de la calvitie, sont probablement d’origine génétique, les récepteurs des follicules pileux étant plus sensible aux réactions occasionnées par les androgènes avec une hyper séborrhée qui étouffe le bulbe pileux. Cette calvitie est appelée alopécie androgénique.

D’autres facteurs comme la carence en fer, les troubles hormonaux, la pollution, le stress, le tabac, la consommation de médicaments peuvent être mis en cause.

Chez la femme, les facteurs favorisant l’alopécie sont encore plus difficiles à identifier.

La calvitie de la femme se présente comme une raréfaction de la chevelure sur tout le cuir chevelu. 

La perte de cheveux ou alopécie ou calvitie peut entraîner un retentissement psychologique important chez l’homme et encore plus chez la femme. Physiquement l’homme paraît plus vieux que son âge et la femme paraît plus fatigué, plus stressée. 

Les solutions

Deux buts sont recherchés pour réduire les effets de l’alopécie ou la calvitie.

Réduire la perte des cheveux et remplacer les cheveux tombés définitivement.

L’approche médicale peut réduire la perte de cheveux et améliorer la repousse ainsi que la qualité des cheveux éxistants.

On peut assimiler le cheveu à une plante qui pousserait dans la terre. Cf figure anatomie du cheveu.

Le cheveu présente un bulbe pileux (assimilé à une racine) qui pousse dans un environnement le cuir chevelu (assimilé à la terre) qui doit être fertile, bien irrigué avec les nutriments favorisant sa repousse. (Un peu comme les fertilisants et les irrigations de la terre …)

Le follicule pileux est constitué du bulbe capillaire et de la papille dermique, qui reçoit la vascularisation et qui contient les cellules souches capables de se différencier et se transformer en kératinocytes. A la surface du cuir chevelu s’y associent les mélanocytes qui donneront la couleur aux cheveux.

Un follicule pileux est généralement constitué de deux ou trois cheveux qui évoluent par cycles. Tous les follicules pileux ne sont pas forcément dans le même cycle au même moment.

Schéma du cycle du cheveu. 

La phase anagène.
Elle correspond à la phase ou les cheveux grandis, sa phase de croissance où le cheveu pousse de 1cm environ par mois. Cette phase dure entre 2 et 5 ans et est représentée par environ 85-90% de nos cheveux. 

2. La phase catagène.
C’est une phase courte de repos, environ 1 mois, où la production de cellule est arrêtée, stable, bloquée, cela représente environ 5% de la population capillaire. 

3. La phase télogène.
Pendant cette phase, la taille du cheveu devient moindre, le follicule pileux se rétracte et monte à la surface de l’épiderme. Une nouvelle papille dermique apparaît et le cheveu mort, tombe. Cette phase dure 6 mois, et représente environ 15 % de la population capillaire.

L’être humain lorsqu’il est en bonne santé perd donc entre 15 et 80 cheveux par jour pendant toute sa vie au rythme de ces cycles d’une durée de 2 ans 1/2 à 5 ans 1/2. 

cycles du cheveu
cycles du cheveu

Le déroulement de la consultation.

La première consultation avec le Docteur vitale au sein de la clinique esthétique à Lyon consistera après s’être renseigné sur vos antécédents personnels et familiaux à évaluer votre perte de cheveux et faire le point sur votre alopécie. 
On recherchera dans un premier temps les facteurs prédisposant ou d’autres causes à l’examen clinique.

  • Des conseils sur l’hygiène de vie peuvent contribuer à améliorer l’état de votre alopécie (alcool, tabac, alimentation…)
  • On pourra rechercher aussi une cause hormonale.
  • On analysera vos antécédents familiaux, on questionnera sur la prise de traitement et les antécédents médicaux.

L’examen clinique analysera la densité de vos cheveux à l’œil nu ou à l’aide de dispositifs grossissants.

Il existe une classification de la calvitie qui peut commencer chez l’homme par l’atteinte des golfes temporaux, frontale et du vertex dans les stades II et III jusqu’à de plus en plus de degré d’alopécie dans les stades IV à VII. 

On pourra analyser la densité à l’aide de loupes grossissantes, certains logiciels permettent de calculer une densité au centimètre carré ou au millimètre carré.

L’examen clinique permet aussi d’évaluer la densité des zones donneuses que ce soit pour effectuer une chirurgie comme une réductions de tonsure ou des lambeaux du cuir chevelu ou des greffes de cheveux ou micro greffes capillaires

Un bilan biologique pourra être prescrit, et en cas d’intervention, il s’y associera un bilan de coagulation.

Les interventions se déroulent le plus souvent sous anesthésie locale au bloc opératoire de la clinique esthétique Lyon tête d’or à Lyon en hospitalisation ambulatoire.

classification calvitie
classification de la calvitie

Le traitement médical de l’alopécie de la calvitie à Lyon.

Il consiste à fortifier en nourissant le cuir chevelu.

  • On peut augmenter la vascularisation du cuir chevelu en appliquant du minoxidil à 2 ou 5% ce qui améliorera la vascularisation du cuir chevelu.
  • Les acides aminés souffrés qui rentrent dans la composition des protéines du cheveu. Ils peuvent être présents dans des lotions application locale (comme néoptide du laboratoire ducray) ou dans des capsules alimentaires favorisant la pousse des ongles et des cheveux (comme ANACAPS…)
  • Des traitements luttant contre l’hyperandrogénie, il existe des médicaments comme le propécia (ou Finastéride) qui diminue la réceptivité des cheveux aux androgènes (il peuvent donner des effets secondaires comme une baisse de la libido).
  • Les injections locales augmentant la fertilité du cuir chevelu.
    • La mésothérapie, il s’agit d’injection nutritive, au niveau du cuir chevelu.
    • Les injections de PRP (plasma riche en plaquette) qui régénèrent les tissus du cuir chevelu. Il s’agit de prélever le sang du patient, de le centrifuger à l’aide d’un produit permettant de séparer les globules rouges et le plasma riche en plaquette. Ce plasma riche en plaquette contient beaucoup de facteurs de croissances qui régénèrent les tissus injectés. 

 La réinjection de ce plasma directement dans le cuir chevelu permet d’injecter ces facteurs de croissance qui stimuleront et apporteront des ingrédients nécessaires au développement d’une phase anagène de qualité. Les cellules souches du follicule pileux stimulées nutritivement auront un meilleur potentiel pour se différencier en Kératinocytes de meilleures qualités.

Les patients et patientes auront l’impression d’avoir une légère augmentation de densité et surtout des cheveux de meilleure qualité avec une chevelure plus épaisse.

Il est souvent conseillé de faire trois séances d’injection du PRP à 1 mois d’intervalle puis une séance d’entretien tous les 6 mois. 

  • Les séances de LED

Il s’agit d’une machine diffusant des lumières d’une longueur d’onde différente pouvant contribuer à traiter différentes pathologies cutanées. Des chercheurs ont pu déterminer une source d’énergie pouvant améliorer la trophicité du cuir chevelu. L’association des séances de LED avec les autres procédés médicaux est particulièrement bénéfique, surtout l’association LED après injection de PRP. 

Le traitement chirurgical.

Les interventions un peu plus délicates telles que:

  • le lifting du cuir chevelu
  • Les lambeaux
  • La réduction de tonsure

Elles sont de moins en moins pratiqués du fait de la présence de cicatrices qui peuvent s’élargir, des risque de nécrose de lambeaux et de saignements.

La greffe de cheveux à Lyon est l’intervention la plus pratiquée.

Elle consiste à repartir la densité du cuir chevelu au profit des zones ayant perdu des cheveux. En somme, on prélèvera des follicules pileux dans la zone de la couronne en arrière de la tête ou au-dessus des oreilles pour les réimplanter dans la zones en manque de densité. 

Au début des techniques de greffe de cheveux il y a une trentaine d’années, les greffons étaient prélevés avec des punchs de 8 à 10 millimètres de diamètre puis  greffés en donnant des résultats comparés à des champs de poireaux ces résultats étaient totalement inesthétiques et avaient mauvaise presse.

Depuis les techniques ont évoluées et la greffe de cheveux à Lyon devient une intervention dont les résultats sont très naturelle rendant invisible la notion d’intervention.

Deux techniques sont pratiquées actuellement:

  • la greffe de cheveux avec un prélèvement par bandelettes appelée aussi FUT

Plusieurs bandelettes de un à 2 mm de large sont prélevées dans la zone donneuse (postérieur niveau de la nuque). Ces bandelettes sont découpées en micro greffons par nos assistantes et sont réimplantés un par un dans la zone receveuse.

La zone donneuse est alors fermée par des sutures, ce qui laissera en place une cicatrice en arrière dans le cuir chevelu.

  • la greffe de cheveux avec un prélèvement par FUE à Lyon

le prélèvement s’effectue par une extraction d’unités folliculaire, une par une dans la zone donneuse à l’aide de micro punchs  de 0,8 à 1mm de diamètre. Ces greffons seront réimplantés dans la zone receveuse un par un.

C’est une chirurgie minutieuse assez longue qui dure quatre à six heures et qui permet de greffer des unités folliculaires comprenant environ deux cheveux par greffon. Une séance moyenne réimplante environ 1200 à 1500 greffons. 

On pourrait comparer cette chirurgie à des principes de l’agriculture qui consiste à semer dans un sol plus ou moins fertile,  cette fertilité serait représentée chez l’homme par une bonne vascularisation sanguine. Il s’agit donc d’une micro greffe  dont le résultat sera meilleur si le cuir chevelu et bien irrigué. 

Les cheveux greffés continueront leur cycle, ceux en phase anagène continueront à pousser, ceux en phase télogène chuteront puis repousseront de nouveau.

Il faudra environ quatre mois pour constater la pousse des cheveux, la cicatrisation de la zone donneuse se fera sans problème au niveau de chaque impact de prise de greffe.

FUE
extraction d’unité folliculaire

L’utilisation de la médecine régénératrice pour les cheveux.

On pratique dans ce cas soit la médecine, soit la chirurgie, le but est de régénérer le tissu du cuir chevelu et améliorer la qualité des cheveux. Nous avons parlé des injections de PRP, d’autres techniques utilisant la propre graisse du ou des patients voient le jour, elles utilisent les qualités régénératives des cellules graisseuses, qui sont riches en facteurs de croissance et en cellules mères.

On réalise un prélèvement de graisse, cette dernière est centrifugée ou lavée et purifiée à l’aide de différents processus technologiques.

Selon différents procédés de filtration de cette graisse, on peut obtenir des solutions de cellules graisseuses de différents calibres avec des amas graisseux plus ou moins fins que nous allons utiliser.

Lors du prélèvement avec des canules à petit trou nous allons obtenir une milli fat. Puis nous allons la filtrer plusieurs fois avec des filtres de plus en plus petits et obtenir une micro fat où il existe de très petits amas graisseux.

La Micro fat pourra être réinjecter chirurgicalement à l’aide de mini canules dans le cuir chevelu et permettra une régénérescence des tissus grâce à la néo vascularisation et la néo trophicité induite par ces cellules graisseuses et les substances les entourant, notamment la stroma vascular factor (SVF)  riche en facteur de croissance.

La microfat pourra passer dans un filtre encore plus petit pour obtenir une nano fat où il n’y a pas de cellules graisseuses mais beaucoup de facteurs stimulants.

La Nano fat sera réinjectée à l’aiguille dans le cuir chevelu pour permettre de régénérer celui-ci grâce à une néo collagènèse, une augmentation de la micro vascularisation. Nous n’injectons pas de cellules mais uniquement les substances environnantes.

  • l’avenir réside peut-être en la production puis la réinjection de cellules souches précurseur des cheveux qui pourront être conçus in vitro.

Les suites opératoires de la greffe de cheveux à Lyon.

  • Les patients (e) auront une sensation d’insensibilité, comme si ils portaient un casque pendant quelques heures.

Un pansement de protection de la zone donneuse sera réalisé et pourra être enlevé au bout de 24 à 48 heures. 

Les patients pourront rincer leur cuir chevelu au bout de 48 heures, sans frotter, et pourront utiliser du shampooing au bout de 3 à 4 jours sans frotter. 

  • Un œdème du front peut-être visible pendant 24 à 48 heures, l’injection d’un corticoïde  retard permet de le diminuer. 
  • La pousse des cheveux sera visible au bout de trois mois et plus efficiente au bout de 4 mois. 

Les risques et complications.

Le taux de complications est très faible.
Il pourrait survenir une infection du cuir chevelu, c’est pour cela qu’il faut pratiquer cette intervention dans un bloc opératoire comme à la clinique esthétique Lyon tête d’or à Lyon, ce qui est beaucoup plus rassurant. (en effet beaucoup de médecins effectuent cette intervention dans leur cabinet et pas dans une salle d’intervention agrée).

Rarement des greffons peuvent ne pas pousser en raison d’un manque d’irrigation du cuir chevelu. 

Parfois il peut se développer des microkystes qui peuvent facilement être incisés.