Le lipomodelage mammaire à Lyon ou l’augmentation du volume des seins par transfert de sa propre graisse. 

Cette technique de transfert de graisse a été bien étudiée puis pratiquée depuis plus d’une dizaine d’année, à Lyon, elle consiste à prélever de la graisse sur des zones disgracieuses du corps puis de la réinjecter dans les seins, cela consiste donc à réaliser une greffe de graisse pour les seins ainsi qu’une lipoaspiration pour le prélèvement. 

Les objectifs du lipofiling des seins à Lyon ou lipomodelage ou lipostructure. 

Certaines patientes présentent une insuffisance de volume des seins (petit volume des seins ou hypotrophie mammaire) elle peut être d’origine congénitale ou après amaigrissement ou après grossesse. 

D’autres patientes porteuses de prothèses mammaires qui sont minces peuvent aussi avoir des prothèses trop visibles ou des plis. 

Dans ce cas on peut dans la région supérieure, médian ou latéral des seins effectuer un lipomodelage mammaire pour cacher ces petits défauts. Il s’agit de l’augmentation mammaire composite.

Pour les patientes désirant simplement augmenter le volume de leurs seins, le lipomodelage ou le lipofilling des seins donne un resultat modéré (un bonnet maximum).

Cette technique n’est pas recommandée chez les patientes qui désirent une grosse augmentation de volume des seins (dans ce cas il faut faire une augmentation de volume mammaire par prothèses à Lyon). 

Cette technique a quand même de nombreux avantages : 

  • Elle donne un résultat modéré mais harmonieux et naturel 
  • La patiente n’a pas de corps étranger et évite le risque de coque par exemple. 
  • Le prélèvement de la graisse par lipoaspiration peut traiter aussi la présence de surcharge de graisse disgracieuse. 

La consultation 

Elle évaluera le positionnement des aréoles, le volume des seins existants, l’aspect cutané. 

Elle évaluera aussi la demande de la patiente et la possibilité de réaliser cette intervention (objectif de volume et présence de zones donneuses suffisamment remplies…).

Comme toujours une information sur le déroulement de l’intervention sera donnée et un devis détaillé sera remis, le délai légal de réflexion sera respecté. 

Un bilan radiologique préopératoire précis (mammographie échographie) sera présent et sera renouvelé 1 an après. (En effet l’image de kystes huileux inoffensifs peuvent apparaitre après l’intervention et le cliché post opératoire pourra faire référence). 

Le bilan biologique et la consultation pré anesthésique seront habituels.

La technique du lipomoedelage mammaire à Lyon.

Dans un premier temps un prélèvement de la graisse sera effectué, plusieurs sites de prélèvement sont possibles, face externe ou interne de cuisse, hanches, ventre…

Pour le prélèvement on pourra utiliser les techniques du piège à redon, le bodyjet, le pure graft, le prélèvement par microaire, la graisse pourra être centrifugée, décantée, lavée.

Il y a peu de différences de résultats en fonction des techniques cités. 

prélèvements de graisses lipostructure seins
prélèvements de graisses

La réinjection se fera par des minis incisions à l’aide d’une seringue et de canules d’environ 2mm de diamètre pour 20cm de long, et sera rétrograde. 

Certains chirurgiens parlent de dépôts de spaghettis (ce qui est une assez bonne image) dans tous les plans et couches du sein. 

Pour augmenter la prise de greffe, on pourra faire des rigotomies (incisions sous cutanée de fibres et miniligaments à l’aiguille) pour augmenter la surface d’échange, lit de la prise de greffe ou abaisser le sillon sous mammaire.

D’autres pourront utiliser un système d’aspiration externe augmentant l’enveloppe cutanée du sein appelé BRAVA (processus assez contraignant et peu utilisé en France) 

En général on injectera entre 250 et 300 g de graisse pure par seins car au-delà on aura une saturation et la greffe de graisse ne prendra plus. 

injection des graisses lipostructure seins
injection des graisses

Un pansement modelant sera réalisé et un vêtement de contention sur les zones de prise de graisse sera porté 5 semaines. 

L’hospitalisation 

L’ ambulatoire est en général de règle.

L’anesthésie générale est utilisée pour transplanter des gros volumes de graisse ou nous effectuerons une anesthésie locale pour les petits volumes.

Il est conseillé de réduire considérablement la consommation de tabac pour améliorer la prise de greffe.

Les suites post opératoires et résultats

Pendant plusieurs semaines les seins sont tendus, il y aura des œdèmes et des ecchymoses pendant 3 semaines (aussi sur le site de prise de graisse).

Le résultat sera objectif au bout d’environ 3 à 4 mois. 

Les risques opératoires 

Les risques généraux 

Ce sont des risques qui peuvent apparaître pour toute intervention de chirurgie esthétique ou non esthétique.

  • les complications possibles liées à l’anesthésie vous seront expliquées par l’anesthésiste lors de la consultation pré anesthésique. 

Votre intervention sera effectuée au sein du bloc opératoire de la clinique esthétique Lyon tête d’or dans un environnement chirurgical de grande sécurité.

Les complications possibles de toute chirurgie. 

Le choix d’un bon chirurgien esthétique à Lyon ainsi que d’une bonne équipe médicale qualifiée, sérieuse attentionnée et compétente, contribue à la réduction de ces risques bien qu’ils demeurent toujours possibles. 

  • Hématomes, épanchements, saignement peuvent justifier d’une reprise chirurgicale.
  • Infection : elle est d’autant plus rare que dans la clinique nous n’effectuons pas d’intervention à potentiels infectieux (chirurgie viscérale, chirurgie lourde  …).
Les risques spécifiques 
Les risques inhérents à la prise de greffe sont les mêmes que ceux d’une liposuccion:
  • Infectieux et hémorragiques rarement .
  • Risque faible de phlébite et embolie pulmonaire 
  • Risque d’irrégularités souvent maitrisés par l’opérateur
Au niveau des seins:
  • insuffisance de prise de greffe 
  • Hématomes ou infections 
  • Kystes huileux inflammatoires
  • Images radiologiques induites d’où l’importance du cliché 1 an après l’intervention qui fera référence. 

Cette intervention à but thérapeutique n’est pas prise en charge par la sécurité sociale sauf si elle est utilisée pour corriger des malformations ou une reconstruction après cancer.