La chirurgie intime de la femme à LYON

La chirurgie de la vulve à LYON

Pourquoi ? 

La chirurgie intime permet d’aider certaines femmes peuvent être gênées soit d’un point de vue fonctionnel pendant les rapports ou l’hygiène intime, soit être insatisfaite esthétiquement par leur anatomie génitale. Il faut noter l’influence des réseaux sociaux et du cinéma qui font que les critères esthétiques de l’organe féminin ont évolué et sont plus mis en avant. 

La vulve entoure le vagin avec les petites lèvres et les grandes lèvres. 

Les critères esthétiques actuels sont tels que les petites lèvres ne dépassent pas trop de l’orifice vulvaire et les grandes lèvres sont plutôt pleines et bombées, les deux en même temps sont l’expression d’une jeunesse vulvaire. 

Il existe aussi des interventions qui peuvent permettre de reconstruire un hymen pour des critères religieux ou psychologiques. 

Enfin avec le vieillissement et après la ménopause, des symptômes comme la sécheresse vaginale avec des douleurs pendant les rapports peuvent apparaître, on peut actuellement les traiter. 

La consultation de chirurgie intime féminine à LYON

Le chirurgien esthétique à Lyon interrogera sur les antécédents des patientes, le cycle menstruel, les signes et symptômes qui font l’objet de la consultation. 

Un examen clinique sera effectué, une stratégie thérapeutique pourra être déterminée par la collaboration entre le chirurgien et la patiente.

Le chirurgien esthétique à Lyon expliquera le déroulement de l’intervention proposée ainsi que les suites opératoires et les risques éventuels, en fin de consultation un devis détaillé sera remis à la patiente.

Les interventions de chirurgie intime pratiquées par le Dr VITALE se déroulent en général sous anesthésie locale.

Un bilan de coagulation sera prescrit et un second rendez-vous de consultation sera proposé.

Les interventions de chirurgie intime féminine à LYON. 

Il existe plusieurs interventions que nous allons vous décrire.

Lorsque les patientes trouvent que leurs petites lèvres sont trop grandes que ce soit pour un problème esthétique ou de douleurs ressenties pendant les rapports sexuels, une chirurgie de diminution des petites lèvres appelée nymphoplastie  peut être proposée.

La nymphoplastie à LYON

Cette intervention consiste à diminuer la longueur des petites lèvres. Il existe plusieurs formes de petites lèvres, triangulaires jusqu’à rectangulaires et plus ou moins grandes. Plusieurs types de résection peuvent être proposées: 

  • La résection longitudinale des petites lèvres (cette technique de résection à la carte présente peu de risques de désunion).
  • Les résections en V ou W.
  • La résection lambda (elle a l’avantage de laisser un bord libre normalement pigmenté, elle peut parfois laisser un petit excès de longueur des petites lèvres)

En général le docteur VITALE propose la résection longitudinale ou la résection de forme lambda. 

chirurgie feminine

La résection du capuchon clitoridien peut être pratiquée car parfois il peut y avoir un excès de peau au niveau du capuchon clitoridien, dans ce cas il faut faire une résection autour du clitoris assez prudente.

La chirurgie des grandes lèvres

Les grandes lèvres peuvent être plates manquer de volume et même être parfois fripées. 
On peut remplir ces grandes lèvres soit par : 

  • Réinjection-greffe graisseuse : on prélève de la graisse, on la centrifuge et on la réinjecte par une mini incision à l’aide d’une canule.
  • Par injection d’acide hyaluronique, 2 à 3 ml de chaque côté lors d’une petite anesthésie locale avec des canules, un acide hyaluronique spécifique a été créé et son effet dure environ un an et demi. 

Une intervention qui consiste à réduire la peau des grandes lèvres, lorsque celles-ci ont une apparence très frippées est possible aux prix d’une cicatrice. 

Le rajeunissement de la région vulvaire que certains appellent aussi lifting vulvaire consiste à effectuer ces deux interventions simultanément.

L’hyménoplastie à LYON

Que ce soit pour une raison psychologique ou d’ordre religieux, nous pouvons être amenés à reconstruire l’hymen.
Cette opération est appelée hyménoplastie. 

La reconstruction peut être effectuée sous anesthésie locale par suture des reliquats d’hymen préexistants entre eux qui avaient été traumatisés par un ou des rapports précédents. 
La reconstruction peut aussi s’effectuer par différentes plasties  de la muqueuse vaginale, les différents lambeaux étant suturées entre eux à l’aide de fils résorbables. 

Cette intervention ne peut être  remboursée et est effectuée en ambulatoire à la clinique esthétique lyon tête d’or.

La chirurgie du relâchement vaginal à LYON.

Après plusieurs grossesses ou lors du vieillissement, le vagin peut se relâcher et devenir moins tonique et parfois permettre des petites fuites urinaires.

Il existe plusieurs degrés de relâchement.

En cas de relâchement très peu important avec ou sans petites fuites urinaires on peut réaliser une radiofréquence intra vaginale ou même des lasers qui permettront la retonification des tissus vaginaux.

En cas de relâchement un peu plus important, on peut faire une lipostructure de la paroi vaginale avec réinjection de graisse à la partie postérieure et latérale de la paroi vaginale.

En cas de relâchement encore plus important. 
Une réfection du périnée appelée périnoplastie peut être effectuée. On resserre les muscles du périnée en arrière de la vulve juste en avant de l’anus. 

L’amplification du périmètre G injection du point G à LYON. 

Certaines patientes désirent amplifier leur plaisir sexuel.

Il existe une zone appelée communément point G située sur la paroi antérieur du vagin à 2-3cm de l’orifice d’entrée vulvaire appelé vestibule, situé en arrière du relief de l’urètre.
Il est possible d’augmenter le volume de cette zone pour amplifier le plaisir sexuel:

  • soit en injectant de la graisse par liposctructure 
  • soit en injectant de l’acide hyaluronique.

Ce geste doit être prudent et le chirurgien esthétique à Lyon injectera de part et d’autre du relief de l’urètre pour éviter de comprimer celui-ci ou obstruer l’urêtre. 

La restauration vaginale.

Lors du vieillissement après la ménopause, la muqueuse vaginale s’atrophie avec l’apparition d’une sécheresse vaginale, de douleur pendant les rapports, de micro infection à répétition et d’un petit relâchement vaginal.

Il existe plusieurs façons de traiter ces symptômes.

  • Le traitement médical: le but est de renormaliser le pH vaginal et rétablir la flore microbienne par des ovules par exemple.

Un traitement hormonal local peut s’avérer opportun.

  • Dans un second temps plusieurs solutions existent, leur but est d’améliorer la  trophicité de la muqueuse vaginale en augmentant la vascularisation et la néocollagénèse.
    • Les injections d’acide hyaluronique sur la paroi postérieure et latéralo postérieures peuvent être effectuées et donne de bons résultats avec grande amélioration des symptômes.

Un acide hyaluronique a été spécialement conçu pour cela par le laboratoire Vivacy.

Les suites postopératoires

Le Dr VITALE utilise  des fils résorbables, pour la nymphoplastie et l’hyménoplastie, qui n’auront pas besoin d’être enlevés.

La toilette intime est possible dès le lendemain à l’aide de Bétadine à usage gynécologique.

Risques et complications

Pour les nymphoplasties il peut exister parfois des désunions de cicatrices lors de la pratique de la technique de résection en V, W ou lambda. 

Des chirurgiens non aguerris à ces techniques peuvent trop réséquer les petites lèvres et créer de véritables amputations de celles-ci et donc être responsables   d’une insuffisance de protection du vestibule vaginal.

Les infections, sont souvent bénignes mais peuvent être douloureuse.