Faut-il injecter les mêmes produits à 30 ans qu’à 50 ans ?

avril 13, 2018
docteur vitale

Il est aujourd’hui admis que les fillers jouent un rôle essentiel dans le rajeunissement du visage, mais aussi dans la prévention du vieillissement.

Le vieillissement cellulaire touche l’ensemble des tissus de l’organisme. La peau, organe majeur, n’y échappe pas. Elle est un rempart entre les autres organes et le monde extérieur, subissant les facteurs physiques, chimiques, polluants externes.

Si nous admettons que le vieillissement du tissu osseux se manifeste par l’ostéoporose, nous ferons le parallèle avec le vieillissement de la peau, appelé « dermatoporose ».

Il est donc évident de proposer de suppléer ce manque par des injections précoces, en fonction de l’examen de la patiente. Il n’est pas utile d’injecter tout le monde dès le plus jeune âge, mais de réserver ce protocole aux patientes à peaux fines, qui présentent des zones de faiblesse aux plis et sillons, et aux visages minces qui perdent rapidement les volumes harmonieux et les courbes du visage.